Les médisants – Chronique paysanne


Quand l’meunier perdit son âne

Tout le village en a ri

Quand l’meunier r’trouva son âne

Sur la place ils n’ont rien dit

Quand l’facteur égara ses lettr’s

Les gamins le montraient du doigt

Quand l’facteur retrouva ses lettr’s

Les commères en restèr’nt coi

 

Quand Julien se pendit dans sa grang’

Tous les campagnards ont frémi

Mais quelqu’un trouva ça étrang’

Et sur le mort courent des bruits

Quand Clara prit Jean pour mari

Les couards jasèr’nt sur sa vertu

Un jour Amédée prétendit

Qu’elle l’avait pris pour ses écus

 

Quand le feu ravagea la lande

Le fils du Ness seul accourut

Il en revint langu’ pendante

Les gens dirent qu’il avait bu

Quand Tonin tomba dans la Loir’

Justine le vit se noyer

Il s’en revenait de la foir’

On crut qu’il avait découché

Quand le curé rendit son âm’

Sa bonne quitta la contrée

Car las ragots les plus infâm’s

Firent d’elle une traînée

Quand le mair’ perdit la raison

On cria au sacrilège

Accusant même la Marion

De jeter des sortilèges

 

Quand l’abbé Paul s’en vint chez nous

Il reçut au presbytère

Il mit sa soutane au clou

Les bigotes se signèrent

Quand l’aubergist’ goûta son vin

Du voisinage des soûlots

Le traitèrent de gros vaurien

D’ivrogne et de saligaud

 

Le boulanger s’en vint de nuit

Chercher du secours chez Nine

Que de gorges chaud’s on ne fit

En lui sauvant sa farine

Quand l’épicier gifla Sylvain

Qui chipait ses surc’s d’orge

On le traita comm’un vaurien

Et l’on se servit chez Georges

 

Gérard Gorsse

Tags: , ,

Mentions légales - Autorenrechte

Les droits d'utilisation des textes sur www.lameduse.ch restent propriété des auteurs, à moins qu'il n'en soit fait mention autrement. Les textes ne peuvent pas être copiés ou utilisés à des fins commerciales sans l'assentiment des auteurs.

Die Autorenrechte an den Texten auf www.lameduse.ch liegen bei den Autoren, falls dies nicht anders vermerkt ist. Die Texte dûrfen ohne die ausdrûckliche Zustimmung der Autoren nicht kopiert oder fûr kommerzielle Zwecke gebraucht werden.